Grandes conférences

Programme Grandes Conférences FSM 2016

Montréal, 10-12 août 2016

De 18h à 19h30

*Cliquez sur le titre de la Grande conférence pour tous les détails

Mercredi 10 Août 2016 Jeudi 11 Août 2016 Vendredi 12 Août 2016
 

UQAM
(Studio-théâtre Alfred Laliberté)

Les peuples et la planète avant le profit !
Voix des résistances et des alternatives.Intervenants :MILITANT-E-S : Maxima Acuña (Water defender, Pérou), Nixon Boumba , Amélie Canonne , Lucile Daumas, Nick Dearden, Shalmali Guttal , Isaac Asume Osuoka , Humberto Piaguaje , Joseph Purugganan , Pablo Solón , Cindy Weisner, Berta Zuñiga Cáceres et plus.ARTISTES : Christian Vanasse, Mykalle Bielinski , Sarah Elola, Tomás Jensen , Andrés Salas P, Claudia Bernal , et la relève en danse : Danae S. Barrera, Marianne Boivin, Valentina Merchán, Sékou Conté, Juan Esteban Moreno, Heidy Botero, Daniel Diaz, Nora Milena Yanes, Yulia Shupenia, Rafik Boudersa Duroy.
Écocitoyenneté et éducation à l’environnement :
l’art de vivre ensemble.Intervenants :
Riccardo Petrella
Patrick Viveret
Lucie Sauvé
Robert Litzler
Face à l’apartheid israélien : Le rôle et les buts de BDS.

Intervenants :
Ali Abunimah
Omar Barghouti
Zahia El-Masri
Jamal Jom’a

Monument National
(Salle Ludger-Duvernay)
Pour en finir avec les inégalités sociales.

Intervenants :
Kalpona Akter
Álvaro García Linera, Laura Gonzalez de Txabarri

Palestiniens sous l’Apartheid,
l’occupation et sous le siège.Intervenants :
Bassel Ghattas
Zakaria Odeh
Nora Carmi
 

Société des Arts et Technologies
(SAT)(18 ans et +)

Les paradis fiscaux au cœur de la crise des inégalités.

Intervenants :
Riccardo Fuentes
Erica Dayle
Alain Deneault

L’Âge de l’Humanité : construisons la
communauté politique de l’humanité unie
dans sa diversité.

Intervenants :
Chico Withaker
Alexandre Warnet
Cathy Wong
Michèle Asselin
Augustin Antoine

CRÉATION ET RÉSILIENCE
Le précieux pouvoir de l’inconsolable.

Intervenantes :
Manon Barbeau
Melissa Mollen Dupuis, Tarcila Rivera Zea

 

 

McGill
(Pavillon Leacock – 132)

Au-delà du secteur privé : Comment le
secteur pluriel peut s’organiser collectivement ?Intervenants :
Henry Mintzberg
Alex Megelas
Un autre monde numérique est nécessaire :
avec le logiciel libre, il devient possible !Intervenants :
Richard Stallman
Marianne Corvellec
De l’Afrique aux Amériques,
les femmes luttent pour leurs droits.Intervenantes :
Bertita Caceres
Itzel Gonzalez
Shalmali Guttal
Mama Koité Doumbia
Aminata Traoré
 

UQAM
(Salle Marie-Gérin-Lajoie,
Pavillon Judith Jasmin)

Une éducation de qualité pour tous
et toutes partout : du rêve à la réalité.Intervenants :
Edgar Morin
Aminata Traoré
Mamadou Ndoye
Sergio Haddad
Changer le système, pas le climat !

Intervenants :
Naomi Klein
Tadzio Muller
Maité Llanos
Anne Céline Guyon
Clayton Thomas-Muller
Roger Rashi
Stefanie Ehmsen

Le printemps arabe, 5 ans après.
L’Égypte en tant qu’exemple.Intervenants :
Maha Azzem
Haroon Siddiqui
Ehab Lotayef
 

Complexe Desjardins
(Grande-Place)

L’impact du néolibéralisme et de ses politiques sur la santé et les inégalités sociales.

Intervenants :
Ron Labonté
Moyses Martins, Eriel Deranger , Sylvie Paquerot

Au-delà de la haine : acquis et luttes à
venir de la communauté LGBT.Intervenants :
Rami Ayari, Karin Hazé et Maurice Tomlinson
Audisme et capacitisme : ces deux « ismes » trop souvent laissés de côté.

Intervenants :
Lawrence Carter-Long
Pamela E. Witcher
Laurence Parent

Concordia
(Pavillon Hall H-110)
Faire échec à la guerre : la Syrie dans l’étau

Intervenants :
Gilbert Achcar
Samar Yazbek

Vérités et mensonges
sur la dette publiqueIntervenants :
Dominique Plihon
Maria Elena Saludas
Chantal Santerre
Claude Vaillancourt
Maud Bailly
Le revenu de base comme une innovation sociale majeure du XXIe siècle

Intervenants :
Karl Widerquist
Nkateko Chauke
Nicole Teke
Rutger Bregman
Marcus Brancaglione

GRANDES CONFÉRENCES PARTENAIRES
 

 

 

Université McGill
Faculté de droit
3660 rue Peel
salle 100

En partenariat avec le Mouvement
fédéraliste mondial – Canada ;
L’Institut d’étude du développement
international et la Faculté de droit
de l’Université McGill.Du global au local : L’importance de la Déclaration des
Nations Unies sur les droits des peuples autochtones à la réconciliation au Canada.Intervenants :
Le sénateur Murray Sinclair
l’hon. Warren Allmand
Prof. Catherine Lu
Prof. Payam Akhavan
 

Par Henri Bourassa

* 13 août 2016 à 17h30
En partenariat avec Hoodstock Strange Fruit- Faire cause commune pour un monde
libéré du racisme.

Intervenants :
Jennie-Laure Sully
Rose Brewer
Kali Akuno
Viviane Michel
Fatima Tifa

Bio des conférenciers/conférencières :

Ali Abunimah est un journaliste Palestinien-Américain et auteur du livre The Battle For Justice in Palestine. Fondateur du site web d’information The Electronic Intifada / Palestinian-American journalist and author of The Battle For Justice in Palestine. Founder of the news website The Electronic Intifada.

Hon. Warren Allmand est Président du Mouvement fédéraliste mondial du Canada.

Gilbert Achcar est originaire du Liban et professeur à l’Université de Londres où il préside le Centre for Palestine Studies). Auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels : Le Choc des barbaries ; L’Orient incandescent ; Le Peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe. Son dernier ouvrage Symptômes morbides. La rechute du soulèvement arabe vient de paraître.

Payam Akhavan, Professeur à la Faculté de droit, Université McGill.

Kalpona Akter est directrice exécutive du Centre du Bangladesh pour la solidarité des travailleurs (CBTP), l’une des organisations de défense des droits du travail les plus importants du Bangladesh et est elle-même une ancienne travailleuse de vêtements pour enfant. CBTP est considéré par le mouvement international des droits du travail et par les entreprises de vêtements multinationales parmi les organisations les plus efficaces du travail de base dans le pays.

Augustin Antoine est professeur, sociologue et coordonnateur général du Centre d’Éducation et d’Interventions Sociales (CEIS) à Haiti.

Michèle Asselin est directrice générale de l’Association Québécoise des Organismes de Coopération Internationale (AQOCI).

Rami Ayari est membre fondateur de Without Restrictions, organisme qui oeuvre pour la défense des droits LGBT en Tunisie.

Maha Azzem est présidente du conseil révolutionnaire Égyptien (CRE).

Maud Bailly est co-secrétaire générale du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM) Belgique.

Manon Barbeau est la fille du peintre et sculpteur Marcel Barbeau et de la poétesse Suzanne Meloche, Manon Barbeau est une enfant de Refus global, ce manifeste révolutionnaire ayant marqué l’histoire du Québec moderne. Depuis plus de trente ans, elle a œuvré comme cinéaste pour plusieurs organismes, notamment Télé-Québec et l’Office national du film du Canada (ONF). Elle a réalisé plusieurs documentaires et en 2003, a fondé Wapikoni mobile en collaboration avec le Conseil de la nation Atikamekw et le Conseil des Jeunes des Premières Nations avec le soutien de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et l’Office national du film du Canada. Manon Barbeau a été nommée Fellow Ashoka en 2009 et Officière de l’Ordre national du Québec en 2014. Elle a également reçu le prix Albert-Tessier, la plus haute récompense en matière de cinéma au Québec. Wapikoni mobile a reçu le prix de l’innovation interculturelle 2014 de l’UNAOC (Alliance des civilisations des Nations Unies) et du Groupe BMW.

Omar Barghouti est fondateur du Comité National Palestinien pour le BDS et auteur du livre Boycott, Désinvestissement, Sanctions / Founder of the Palestinian BDS National Committee. Author of the book Boycott, Divestment, Sanctions : The Global Struggle for Palestinian Rights.

Ahmed Ben Amor est le vice-président de l’Association Shams, première association ouvertement LGBT  en Tunisie et dans le monde arabe.

Rutger Bergman : à venir 

Marcus Brancaglione est un militant libertaire du revenu de base et de la démocratie directe. Il est aussi co-responsable du projet pilote brésilien du revenu de base au Vieux-Quatinga, récemment  relancé en tant que startup en 2016. Il est le président actuel de ReCivitas et développeur de la plateforme de démocratie directe  Governe-se.com, et sur la propriété intellectuelle alternative RobinRight.org.

Bertita Caceres, est la fille de Berta Caceres, militante pour l’environnement et les droits humains assassinée au Honduras en 2016. Elle poursuit le combat mené par sa mère en luttant à son tour pour les droits des femmes et des peuples autochtones.

Nora Carmi est une chrétienne palestinienne avec des racines arméniennes. Née à Jérusalem quelques mois avant la création d’Israël, elle est devenue une réfugiée dans sa propre ville. Elle a travaillé pour Sabeel Œcuménique Théologie de la Libération. Elle détient également une position de leadership au sein des Christian Peacemaker Teams  canado-américaines.

Lawrence Carter-Long est un activiste américain.

Nkateko Chauke est coordonnatrice de la campagne BIG pour la Communauté de développement d’Afrique Australe à l’institut des études sur la pauvreté et l’inégalité, un think-tank sud-africain spécialisée dans la recherche et l’analyse de la pauvreté en Afrique sub-saharienne .

Marianne Corvellec est administratrice de l’April, France.

Erika Dayle est avocate fiscaliste, directrice du secrétariat de la Commission indépendante pour la réforme de l’impôt international sur les sociétés. Mme Dayle a également agi à titre de consultante pour les Nations Unies et le Centre International  pour la Taxation et le Développement.

Alain Deneault est philosophe et essayiste, ambassadeur de la campagne À la recherche des milliards perdus et auteur du livre “Une escroquerie légalisée”. Précis sur les paradis fiscaux (2016).

Mama Koité Doumbia, Ancienne présidente de FEMNET-Mali, est actuellement présidente de la Coalition Nationale de la CPI /Mali contre l’impunité. Mama Koité Doumbia est une figure importante du mouvement des femmes au Mali, engagée depuis plus de 30 ans pour les droits des femmes africaines et la paix.

Pamela E. Witcher : à venir 

Stefanie Ehmsen : à venir 

Zahia El-Masri est une réfugiée palestinienne né au Liban et militante Palestinienne-Canadienne.

Ricardo Fuentes-Nieva est directeur général d’Oxfam Mexico et co-auteur du rapport Une économie au service des 1 %. Ou comment le pouvoir et les privilèges dans l’économie exacerbent les inégalités extrêmes et comment y mettre un terme (2016).

Basel Ghattas est un chrétien palestinien MK. Dès son adolescence, il s’engage dans la lutte pour les droits des Palestiniens qu’il poursuit aujourd’hui avec la même énergie. Basel a navigué sur la Flottille de la Liberté à Gaza l’année dernière.

Itzel Gonzalez est militante pour les droits des femmes. Itzel Gonzalez fait partie de la Red mesa de mujeres, qui est en lien avec la Marche mondiale des femmes du Mexique.

Shalmali Guttal est une intellectuelle et activiste indienne et directrice générale de Focus on the Global South à Bangkok. Elle est l’auteure de multiples études sur le développement, le commerce, l’investissement, la terre et les biens communs, et s’intéresse particulièrement aux droits des femmes et aux ressources naturelles.

Anne Céline Guyon de Stop oléoducs sur la mobilisation citoyenne au Québec est engagée contre le pipeline Énergie Est.

Sergio Haddad est un universitaire et politicien brésilien d’origine libanaise. Directeur de Ação Educativa er professeur à l’Université de Sao Paulo (Brésil).

Jamal Jom’a est membre du Comité National Palestinien pour le BDS et coordinateur de l’organisation palestinienne Stop The Wall

Naomi Klein est une journaliste canadienne, auteur, cinéaste et militante altermondialiste.

Ron Labonté détient la Chaire de recherche sur l’équité en santé et la mondialisation. Ses travaux concernent l’impact de la mondialisation contemporaine sur la santé des populations. Il s’intéresse tout particulièrement aux conséquences des décisions du G8 et des instances internationales. Il a une approche critique du néolibéralisme et s’intéresse aux enjeux de santé mondiale.

Robert Litzler est titulaire d’un doctorat en chimie de l’Université de Strasbourg et a enseigné pendant trente ans au Cégep de Rosemont. Il est Président de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE) et coordonateur du Forum Planèt’ERE 6, qui aura lieu à Montréal en juin 2017.

Maité Llanos est militante syndicale d’Amérique latine et membre du Trade Unions for Energy Democracy, sur le lien libre échange/environnement.

Ehab Lotayef est président de la coalition égyptienne canadienne pour la démocratie (CECD), ingénieur et poète.

Catherine Lu est professeure à l’Institut d’étude du développement international à l’Université McGill.

Moyses Martins est un rappeur et conférencier brésilien, et milite contre la discrimination et l’exclusion sociale des handicapés. Il critique le système économique et social qui, par son imposition d’une norme physique, entraine une exclusion sociale des handicapés physiques. Cette injustice structurelle, qui découle du diktat de la productivité économique et de la performance, nécessite d’être combattu si l’on veut réellement lutter contre la discrimination.

Alex Megelas est un éducateur et organisateur communautaire basé à Montréal et dirige le programme l’Université of the Streets Café à l’Université Concordia. Il possède une vaste expérience à la fois dans le domaine à but non lucratif et universitaire. Ses projets de recherche actuels sont : Power Up !, une exploration de DEL l’intersection de la technologie, de la communauté et de l’autonomie, et Paper Places , une série d’ateliers participatifs sur la cartographie.

Henry Mintzberg (mintzberg.org) est un universitaire canadien et titulaire de la chaire Cleghorn à la Faculté d’administration de l’Université McGill de Montréal, où il enseigne depuis 1968. Il est l’auteur de 17 livres gestion des organisations et des stratégies de gestion, incluant “Des managers, des vrais ! Pas des MBAs”,  Simply Managing, and Rebalancing Society. Il est aussi l’auteur d’un TWOG (tweet2blog, @mintzberg141) sur le management.  

Melissa Mollen-Dupuis est innue et vient d’Ekuanitshit, sur la Côte-Nord. À travers son travail d’animatrice à Native Montreal ou pendant ses 13 ans d’animation au Jardin des Premières Nations, elle expose et partage la richesse culturelle autochtone à la communauté de Montréal. C’est à travers les arts visuels, l’animation, la vidéo, la performance et le conte, qu’elle est amenée à explorer des avenues contemporaines d’interprétation de la culture des Premières Nations. Comédienne dans plusieurs séries autochtones à la télévision, elle est aussi impliquée dans le milieu culturel et communautaire autochtone avec le Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal, le Wapikoni Mobile et Idle No More QC.

Edgar Morin est sociologue et philosophe français, ancien chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Tadzio Muller, de Rosa Luxemburg Stiftung- Allemagne est co-animateur de la Coalition Climat 21 sur les mobilisations contre les centrales au charbon en Allemagne.

Mamadou Ndoye est syndicaliste et ancien ministre de l’éducation du Sénégal.

Zakariah Odeh est le directeur exécutif de la Coalition civique pour les droits des Palestiniens à Jérusalem, une coalition indépendante, non gouvernementale, sans but lucratif des organisations, institutions, sociétés et associations dédiées à la promotion et à la protection des droits des Palestiniens à Jérusalem.

Laurence Parent est doctorante en Humanities à l’Université Concordia. Elle détient une maîtrise en Critical Disability Studies de l’Université York et un baccalauréat en science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Laurence est passionnée par l’activisme, l’histoire des personnes handicapées et la mobilité. Elle travaille avec le m.i.a. collective et est membre du Groupe de travail en études critiques sur le handicap basé à l’Université Concordia. Laurence est l’une des deux fondatrices du groupe Facebook Transport mésadapté.

Riccardo Petrella est à la fois politologue, économiste, écologiste d’origine italienne, est aussi docteur en sciences politiques et sociales de l’université de Florence. Il a milité et continue de militer pour le Pacte mondial de l’eau et la reconnaissance par l’ONU  du droit universel d’accès à l’eau potable. Il est un grand défenseur du bien commun. Huit universités lui ont décerné des doctorats honorifiques, y compris Bruxelles, Grenoble, UQAM, Corse… Son dernier livre Le temps de l’audace mondiale propose de rendre la pauvreté illégale, de désarmer la guerre et de mettre hors-la-loi la finance actuelle.

Dominique Plihon est professeur d’économie financière à l’Université Paris XIII et participe à l’édition de plusieurs revues. Militant altermondialiste, il est porte-parole d’Attac France depuis 2013 après avoir été président de son conseil scientifique.

Roger Rashi : à venir

Maria Elena Saludas est coordonnatrice d’ATTAC Argentina et de CADTM-AYNA pour l’Amérique latine.

Chantal Santerre est membre du conseil d’administration d’Attac Québec et Co-Coordonnatrice du livre La dette du Québec : vérité et mensonge (M Éditeur, 2016).

Lucie Sauvé est professeure titulaire au département de didactique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté et membre de l’Institut des sciences de l’environnement. Elle coordonne le Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste au Québec.

Haroon Siddiqui est éditorialiste émérite du Toronto Star, le plus grand journal du Canada. Il a couvert ou supervisé la couverture du Canada pendant 48 ans et a une connaissance intime de l’évolution de notre politique publique. Il a beaucoup écrit sur le modèle canadien du pluralisme et en a parlé au Canada et dans le monde. Il a également couvert près de 50 pays, y compris l’invasion soviétique de l’Afghanistan, la guerre Iran-Irak, et l’émergence de l’Inde, la Turquie, les Émirats Arabes Unis et le Qatar. Lauréat de nombreux prix journalistiques, il a reçu l’Ordre du Canada pour la “promotion de l’équité et l’égalité des chances” et aussi l’Ordre de l’Ontario pour « l’élaboration d’une définition plus large de l’identité canadienne. Il est l’auteur, entre autres, de l’Être musulman (2008), un best-seller sur le post-11/09. Il se décrit comme «un Canadien incurablement optimiste».

Murray Sinclair est sénateur et ancien Président de la Commission vérité et réconciliation du Canada.

Richard Stallman est président-fondateur de la Free Software Foundation aux États-Unis.  

Nicole Teke est coordinatrice international du Mouvement français pour un revenu de base. Née au Chili, elle a  grandi en France où elle a obtenu une maîtrise en développement économique et social, spécialisée dans la gestion des crises. En outre, elle a un diplôme de licence en traduction et communication interculturelle. Elle a un fort intérêt humanitaire , humaine – et surtout des femmes – les droits et les questions alter-mondialistes , elle est également un membre actif de l’association Droits de l’Homme , France- Amérique Latine .

Clayton Thomas-Muller est un ancien porte-parole de Idle No More et chargé de campagne à 350.org, sur l’importance de bloquer les sables bitumineux et contrer l’extractivisme, le tout dans une perspective des Premières Nations.

Maurice Thomlinson est un avocat jamaïcain et professeur de droit. Il est l’un des principaux militants pour les droits des homosexuels dans les Caraïbes depuis plus de 20 ans.

Aminata Traoré est une intellectuelle, chercheuse, sociologue et ancienne ministre de la Culture et du Tourisme du Mali. Aminata Traoré est aussi militante altermondialiste engagée dans le combat contre le libéralisme, qu’elle considère comme responsable du maintien de la pauvreté au Mali et en Afrique en général.  

Claude Vaillancourt : à venir 

Patrick Viveret : à venir 

Alexandre Warnet est un penseur de l’humanité et communicateur, citoyen de l’humanité originaire du Québec, Canada. Je suis fondateur d’Humanité Unie (www.humanite-unie.org), un OBNL dont la mission est d’œuvrer à la construction d’une communauté de l’humanité unie dans sa diversité. Il a donné des conférences et ateliers sur le thème de l’humanité au Québec et au Canada, en Tunisie, en Allemagne, en Belgique et en Bosnie-Herzégovine. Mon parcours professionnel l’a amené à œuvrer au sein du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme ainsi qu’au Centre international de déminage humanitaire | Genève. Il est membre du conseil d’administration du Forum social mondial 2016 et a travaillé comme chargé de projet à l’Institut du Nouveau Monde, dont la mission est d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique, où il a développé mon expertise en participation citoyenne et démocratie. Il est co-auteur du texte Nous sommes démocratie – Plaidoyer pour la participation citoyenne, et  membre du Groupe des 100, composé de 100 ambassadeurs québécois de la participation citoyenne. Il est titulaire d’un Master en Affaires internationales de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève (Suisse), d’un Baccalauréat en Communications, politique et société et d’un Certificat en Histoire de l’Université du Québec à Montréal. Enfin, il est également entrepreneur en tant que coach chez Audace ! Coaching de succès.

Karl Widerquist, professeur associé au SFS-Qatar à l’université Georgetown,  st co-président du Basic Income Earth Network. Il est auteur et éditeur de sept livres, incluant Independence, Propertylessness, and Basic Income : A Theory of Freedom as the Power to Say No.

Chico Whitaker, né au Brésil est architecte de formation. Chico Whitaker est un militant altermondialiste brésilien au Parti des Travailleurs brésilien, l’un des organisateurs du Forum social mondial dePorto Alegre et secrétaire exécutif de la Commission brésilienne Justice et paix (organisme émanant de l’épiscopat brésilien). Il est récipiendaire du Right Livelihood Award en 2006. Francisco Whitaker est conseiller du Conseil pour l’avenir du monde.

Cathy Wong est présidente du Conseil des Montréalaises et agente de développement du secteur jeunesse des YMCA du Québec.

Samar Yazbek est écrivaine et activiste de la révolution dès les premières protestations en Syrie.