Je fais le Serment de Paris

Citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre créons notre propre pouvoir !

10 décembre 2015

Citizen of the Earth : let us create our own power !
Ciudadanas y ciudadanos del Pueblo de la Tierra
Poder cidadão em portugues versão
Kassinu auen ka ilniut ute assit tutetau tshishutshishiunnu
لمسيرة الانسانية على الارض

Citoyens du Peuple de la Terre créons notre propre pouvoir !

Nous, citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre, venant de nombreux pays, d'une grande diversité de cultures et de traditions à travers le monde, rassemblés à Paris en ce moment historique, témoins des changements climatiques et de la dégradation des ressources naturelles indispensables à la vie sur Terre, des inégalités croissantes entre les êtres humains, et déterminé à préserver la capacité de bien vivre des générations présentes et futures.

Étant forts de nos savoirs et cultures et ayant mobilisé nos capacités pour lancer des initiatives multiples à travers le monde pour amorcer le chemin vers la Grande Transition, constatons avec inquiétude, malgré l'ampleur des pas accomplis et que nous saluons, l’insuffisance du processus de négociation sous l'égide des Nations Unies, depuis 1992 jusqu'à 2015, à produire un accord aussi ambitieux, courageux et contraignant que nécessaire afin d’éviter les conséquences les plus destructrices pour l’humanité et pour notre Planète d’un dérèglement climatique annoncé depuis longtemps par les scientifiques et dont les effets destructeurs sont désormais évidents.

Il est temps de prendre acte que le système de représentation de la citoyenneté à travers les seuls États, et ainsi qu`à travers les organisations multilatérales constituées par les seuls États, et plus encore le pouvoir mondial de fait d'une oligarchie financière sans aucune légitimité, est au minimum insuffisant pour préserver et de gérer des biens communs de l’humanité sans frontières, tels que l’air, les eaux, le sol, les forêts, dont dépend étroitement le bien vivre des peuples et de toute autre forme de vie. Nous avons besoin d’inventer une nouvelle sphère d’action politique qui reconnait les peuples dans leur diversité, mais aussi le peuple de la terre dans son unité. Nous avons un besoin urgent de construire une action publique mondiale qui se donne un horizon de moyen et de long terme, capable de prendre en compte les intérêts des générations futures. Nous croyons que l’échelle planétaire et le temps de deux générations au minimum, doivent être prises en compte dans les décisions.

Il est donc temps de franchir un pas supplémentaire dans la capacité de notre famille humaine à assurer son destin commun en commençant par éviter de se menacer elle même en détruisant sa nature nourricière. Ce pas c'est celui d'un processus constituant qui, s'appuyant sur la déclaration universelle des droits humains, la complète par la reconnaissance des droits et responsabilités de tout être humain à l'égard d'autrui et de la nature en tant que citoyen non seulement de nations et de peuples divers mais aussi citoyen du peuple de la terre dont la destinée dépend étroitement de celle de notre magnifique et fragile planète.

Ces droits de citoyenneté planétaire ne peuvent continuer d'être pris en otages par des formes d'organisation économique ou politique incapables de résister au pouvoir du système oligarchique dominant et qui retardent les mesures qui doivent être prises d'urgence pour éviter des désastres sociaux et écologiques. Nous proposons, ainsi, la construction d’un pouvoir citoyen qui assume de façon complémentaire aux États, la responsabilité de l’avenir de notre humanité sur sa planète. Et nous nous engageons à construire ensemble ce pouvoir avec toutes celles et tous ceux qui, libres des pressions des lobbies oligarchiques, prennent en compte l’urgence de l’action et la construction de sa permanence dans le moyen et long termes.

Nous proposons de chercher ensemble des formes d’organisation et d’expression de ce pouvoir citoyen en nous appuyant sur toutes les rencontres internationales à venir. Nous nous donnons rendez-vous notamment au Forum Social Mondial thématique de Porto Alegre en janvier 2016 et au Forum Social Mondial de Montréal en août 2016, pour mettre l’accent sur ce qui unit les peuples dans la défense de la Vie et d'abord de notre commune humanité, et dans le même temps, pour construire les ponts pour une reconnaissance officielle de ce pouvoir citoyen par les nations, l’ONU et ses agences pour éviter l’influence des lobbies contraires à la poursuite de l'aventure humaine sur Terre.

C'est pourquoi nous nous engageons ensemble en jurant ce serment solennel:

De consacrer toutes nos capacités, toute notre créativité, nos compétences et nos ressources intellectuelles, émotionnelles, artistiques, immatérielles et matérielles, à l’accélération immédiate et sans plus tarder de la Grande Transition vers des énergies renouvelables et non polluantes, à l’abandon des énergies fossiles et des modes de production et de consommation destructeurs pour les humains et pour notre Planète, à la mise en œuvre partout, et à toutes les échelles, de nos familles à nos villages ou nos cités, à nos régions et nations, d’une nouvelle économie respectueuse de la vie, de la santé, de l’épanouissement des êtres humains, ainsi que de la biodiversité et des grands équilibres de tous les écosystèmes terrestres et sous-marins dont dépendent la survie de l’humanité.

Nous faisons ce serment, en quittant Paris, de ne pas nous séparer ni par le cœur ni par l’esprit; de maintenir nos liens au travers de tous les moyens de communication et de média citoyens; de nous rassembler partout où les circonstances l’exigeront; de faire pression sur toutes les instances de pouvoir, qu'elles soient gouvernementales ou entrepreneuriales, corporatistes et financières, locales, nationales et multilatérales, afin qu'elles prennent leurs responsabilités; de coopérer sans cesse entre réseaux citoyens à la mise en œuvre des objectifs vitaux et urgents ci-dessus mentionnés; et de renforcer ainsi nos liens d’amitié, de fraternité, de solidarité et d’entraide afin d'étendre ce réseau mondial de citoyennes et citoyens de la Terre engagés corps et âme dans cette mission, acteurs de l’émergence d’une société civique mondiale, porteuse d’un Nouveau Contrat Social et Ecologique Planétaire, garant de ce serment et de cet engagement, en notre nom et en celui de nos descendants des générations à venir.

Chacune et chacun des citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre, à Paris et à travers le monde, confirmeront ci-après par leur signature cette résolution inébranlable,

Faite à Paris le 10 décembre 2015

[signature]

Signez
342 signatures

Partagez avec vos amis:

   


Dernières signatures
342ivan waltcheffArgentinaMar 23, 2017
341Ailton SeguraBrasilMar 22, 2017
340Heloisa Helena PRIMAVERAArgentinaMar 22, 2017
339Joëlle DuboisFranceJan 15, 2017
338Raphaël MeboldFranceJan 04, 2017
337jean-pierre HEGOBURUFranceJan 02, 2017
336Damien RivièreFranceDéc 22, 2016
335Gerda Schütz-FoersteBrasilNov 25, 2016
334João Itácito de Morais DudaBrazilNov 16, 2016
333Ana Izabel Bisch KfuriBrasilNov 14, 2016
332Michèle SatoBrasilNov 10, 2016
331marilze assisbrasilNov 09, 2016
330MARILZE ASSISbrasilOct 28, 2016
329Alain BALFranceSep 16, 2016
328Luiz BehnkenBrasilSep 12, 2016
327Mônica ArrudaBrazilSep 11, 2016
326Maria Angelina de OliveiraBresilSep 11, 2016
325Roberto Silveira SylweirhaBrasilAoût 29, 2016
324Eveline G ALIMA BCameroonAoût 25, 2016
323Darryl LOVERCameroonAoût 25, 2016
322Léa Cristina Silva Rios Léa RiosBrasilAoût 20, 2016
321alessio surianItalyAoût 19, 2016
320Alencar RobertaBrasilAoût 17, 2016
319Patrick ViveretFranceAoût 11, 2016
318Véronique DUBERGÉFranceAoût 08, 2016
317Luiz FrancaBrasilAoût 08, 2016
316Caroline ChabotFranceAoût 07, 2016
315José Afonso de OliveiraBrazilAoût 07, 2016
314Alisaid ShokiFrance Août 07, 2016
313sylvie lemieuxCanadaAoût 07, 2016
312Arthur DuplayFranceAoût 07, 2016
311ABTROUN MyriamFranceAoût 07, 2016
310Ancel Grotzinger GenevieveFranceAoût 07, 2016
309Franck BonneauFranceAoût 07, 2016
308Odila FonsecaBrazilAoût 07, 2016
307eric ahoumenouBeninAoût 07, 2016
306Marcos ArrudaBrazilAoût 07, 2016
305NADINE OUTINparis Août 07, 2016
304Eric GreletFranceAoût 07, 2016
303natacha kaminskifranceAoût 03, 2016
302Nadia HIRECHEFranceAoût 02, 2016
301Sylvie BrunelleCanadaJuil 27, 2016
300juliana mustafaBrazilJuin 03, 2016
299paulette naressiJuin 02, 2016
298Viki Azambuja VikiBrasilJuin 02, 2016
297Papy LENGA LUTETEDemocratic Republic of the CongoMai 03, 2016
296yves jeanFranceAvr 28, 2016
295Laeeq ahmed khan aqilIndiaAvr 21, 2016
294Alessandra SerednyakovaBrazilMar 22, 2016
293Dali TAMALIFranceMar 15, 2016

Nous,  citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre, venant de nombreux pays, d’une grande diversité  de cultures et de traditions à travers le monde, rassemblés à Paris en ce moment historique, témoins des changements climatiques et de la dégradation des ressources naturelles indispensables à la vie sur Terre, des inégalités croissantes entre les êtres humains, et déterminé à préserver la capacité de bien vivre des générations présentes et futures.

Étant forts de nos savoirs et cultures et ayant mobilisé nos capacités pour lancer des initiatives multiples à travers le monde pour amorcer le chemin vers la Grande Transition, constatons avec inquiétude, malgré l’ampleur des pas accomplis et que nous saluons, l’insuffisance du processus de négociation sous l’égide des Nations Unies, depuis 1992 jusqu’à 2015, à produire un accord aussi ambitieux, courageux et contraignant que nécessaire afin d’éviter les conséquences les plus destructrices pour l’humanité et pour notre Planète d’un dérèglement climatique annoncé depuis longtemps par les scientifiques et dont les effets destructeurs sont désormais évidents.

Il est temps de prendre acte que le système de représentation de la citoyenneté à travers les seuls États, et ainsi qu`à travers les organisations multilatérales constituées par les seuls États, et plus encore le pouvoir mondial de fait d’une oligarchie financière sans aucune légitimité, est au minimum insuffisant pour  préserver et de gérer des biens communs de l’humanité sans  frontières, tels que l’air, les eaux, le sol, les forêts, dont dépend étroitement le bien vivre des peuples et de toute autre forme de vie. Nous avons besoin d’inventer une nouvelle sphère d’action politique qui reconnait les peuples dans leur diversité, mais aussi le peuple de la terre dans son unité. Nous avons un besoin urgent de construire une action publique mondiale qui se donne un horizon de moyen et de long terme, capable de prendre en compte les intérêts des générations futures. Nous croyons que l’échelle planétaire et le temps de deux générations au minimum,   doivent être prises en compte dans les décisions.

Il est donc temps de franchir un pas supplémentaire dans la capacité de notre famille humaine à assurer son destin commun en commençant par éviter de se menacer elle même en détruisant sa nature nourricière. Ce pas c’est celui d’un processus constituant qui, s’appuyant sur la déclaration universelle des droits humains, la complète par la reconnaissance des droits et responsabilités de tout être humain à l’égard d’autrui et de la nature en tant que citoyen non seulement de nations et de peuples divers mais aussi citoyen du peuple de la terre dont la destinée dépend étroitement de celle de notre magnifique et fragile planète.

Ces droits de citoyenneté planétaire ne peuvent continuer d’être pris en otages par des formes d’organisation économique ou politique incapables  de résister au pouvoir du système oligarchique dominant et qui retardent les mesures qui doivent être prises d’urgence pour éviter des désastres sociaux et écologiques. Nous proposons, ainsi, la construction d’un pouvoir citoyen qui assume de façon complémentaire aux États, la responsabilité de l’avenir de notre humanité sur sa planète. Et nous nous engageons à construire ensemble ce pouvoir avec toutes celles et tous ceux qui, libres des pressions des lobbies oligarchiques, prennent en compte l’urgence de l’action et la construction de sa permanence dans le moyen et long termes.

Nous proposons de chercher ensemble des formes d’organisation et d’expression de ce pouvoir citoyen en nous appuyant sur toutes les rencontres internationales à venir. Nous nous donnons rendez-vous notamment au Forum Social Mondial thématique de Porto Alegre en janvier 2016 et au Forum Social Mondial de Montréal en août 2016, pour mettre l’accent sur ce qui unit les peuples dans la défense de la Vie et d’abord de notre commune humanité, et dans le même temps, pour construire les ponts pour une reconnaissance officielle de ce pouvoir citoyen par les nations, l’ONU et ses agences pour éviter l’influence des lobbies contraires à la poursuite de l’aventure humaine sur Terre.

C’est pourquoi nous nous engageons ensemble en jurant ce serment solennel :

De consacrer toutes nos capacités, toute notre créativité, nos compétences et nos ressources intellectuelles, émotionnelles, artistiques, immatérielles et matérielles,  à l’accélération immédiate et sans plus tarder de la Grande Transition vers des énergies renouvelables et non polluantes, à l’abandon des énergies fossiles et des modes de production et de consommation destructeurs pour les humains et pour notre Planète, à la mise en œuvre partout, et à toutes les échelles, de nos familles à nos villages ou nos cités, à nos régions et nations, d’une nouvelle économie respectueuse de la vie, de la santé, de l’épanouissement des êtres humains, ainsi que de la biodiversité et des grands équilibres de tous les écosystèmes terrestres et sous-marins dont dépendent la survie de l’humanité.

Nous faisons ce serment, en quittant Paris, de ne pas nous séparer ni par le cœur ni par l’esprit ; de maintenir nos liens au travers de tous les moyens de communication et de média citoyens ; de nous rassembler partout où les circonstances l’exigeront ; de faire pression sur toutes les instances de pouvoir, qu’elles soient gouvernementales ou entrepreneuriales, corporatistes et financières, locales, nationales et multilatérales, afin qu’elles prennent leurs responsabilités ; de coopérer sans cesse entre réseaux citoyens à la mise en œuvre des objectifs vitaux et urgents ci-dessus mentionnés ; et de renforcer ainsi nos liens d’amitié, de fraternité, de solidarité et d’entraide afin d’étendre ce réseau mondial de citoyennes et citoyens de la Terre engagés corps et âme dans cette mission, acteurs de l’émergence d’une société civique mondiale, porteuse d’un Nouveau Contrat Social et Ecologique Planétaire,  garant de ce serment et de cet engagement, en notre nom et en celui de nos descendants des générations à venir.

Chacune et chacun des citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre, à Paris et à travers le monde, confirmeront ci-après par leur signature cette résolution inébranlable,

Faite à Paris le 10 décembre 2015

Alain Caille (co-fondateur du Mouviment Convivialiste – FRANCE
Alba Maria –  Xamã – Fondation Terra Mirim localisee a Simoes Filho, Bahia , BRASIL
Alima el Bajnouni , convergence citoyenne Marseille – FRANCE
Ali SERHROUCHNI – Dialogues en humanité MARROC
Anne Marie Codur – Dialogues en humanité EUA
Anne Tesson – Ecologie au Quotidien Rhône-Alpes FRANCE
Antonella Verdiani – Présidente Printemps de l’éducation – FRANCE
Barbara Glowczewski – Directrice de recherche au CNRS -Laboratoire d’anthropologie sociale
Au collège de France FRANCE
Benjamin Ball collectif pour une transition citoyenne, FRANCE
Catherine André – Journaliste à Altermonde, FRANCE
Carminda Mac Lorin – FSM 2016 Montreal, CANADA
Chico Whitaker (co-fondateur du Forum Social Mondial)
Christel Hartmann-Fritsch (Geschäftsführendes Vorstandsmitglied – Kunst- und Kulturvermittlung in Europa – Dialogues en humanité ALEMAGNE
Christine Adjahi (Festival International du Conte et de la Parole( FICOP) – Dialogues en humanité BENIN
Christine Bisch  Lyon, FRANCE
Claude Henry – EGPC – FRANCE
Claude Veyret – Ecologie au Quotidien Rhône-Alpes – FRANCE
Corinne Allavena – Journaliste, FRANCE
Corinne Bondu
Daniella Schwender – Alternatiba – Paris, FRANCE
Débora Nunes  – Co-fondatrice du Brechó EcoSolidario et Dialogues en humanité – BRASIL
Dominique Picard – Mouviment SOL, Dialogue en humanité de Paris, FRANCE
Dominique Plihon – Economiste, FRANCE
Elisabeth Blondeaux-Giraud
Emerson Sales – Chercheur aux energies renouvelables Dialogues en humanitéBahia – BRASIL
Fazette Bordage  – créatrice de lieux d’arts et de Dialogues en humanité culture – FRANCE
Genevieve ANCEL – Co- fondatrice des Dialogues en humanité- Lyon/ FRANCE
Gawad Kalinga Lyon, Is’Poss et Dialogues en humanité
Genevieve Azam –ATTAC, FRANCE
Gilles Lemaire – ancien Secrétaire national des Verts (Le Kremlin Bicètre FRANCE
Jean-Claude Devèze
Jean Bourdariat – Responsable associatif et chef d’entreprise
Jean-Pierre THERET, citoyen du Peuple de la Terre.
Karim Mahmoud-Vintam  – Délégué général  Les Cités d’Or – Lyon FRANCE
Laurence ALLOU – Dialogues en humanité Paris – FRANCE
Marcos Arruda – PACS, Rede Jubileu Sul Brasil e Américas, Rede Diálogos em Humanidade/ Rio de Janeiro/ BRASIL
Marie Cheron – membre de 4D – FRANCE
Marisa Nardini Afrifa – Tamburi di pace, Prato, Dialogues en humanité ITALIA
Mohammed MECHKAR – Intersocial – FRANCE
Nelly Gelly Cornillié – Nanterre
Ordep Serra – antropologue, Academie de lettres de Bahia et Dialogues en humanité– BRASIL
Raphaël Canet, FSM 2016, CANADA
Philippe ELUSSE – réalisateur, coopérative DHR – FRANCE
Philippe Piau – Comedien – metteur en scene – FRANCE
Shoki Ali Said – Dialogues en humanité  – FRANCE/ETHIOPIE
Siddhartha – February Dialogues and Pipal Tree Bangalore-INDIA
Shabin Paul, February Dialogues and Pipal Tree – Bangalore-INDIA
Stéphane AMOUR  – achitecte de la dignité – FRANCE
Susan George – presidente d´honneur d´Attacc – EUA
Thomas Coutrot CO PRESIDENT ATTAC FRANCE
Yacine AIT KACI – Media Artiste – Createur d’ELYX, FRANCE

Partager

Laisser un commentaire