Quelques réponses sur le Forum social mondial 2016

26 novembre 2015

Nous tenons à remercier Ben Porter et toutes les personnes qui nous ont adressé des questions, nous encourageant à expliciter davantage le processus FSM 2015 et notre travail.

Qui seront les 80 000 personnes attendues lors du FSM 2016 ?

Nous anticipons que les participantEs seront des gens qui croient que le changement est urgent et nécessaire dans nos sociétés, et qui veulent agir. Ils viendront parce qu’ils voudront apprendre et partager leurs savoirs, leurs stratégies, leurs expériences, leurs initiatives et leur bonne volonté. La question demeure pertinente, et nous n’aurons une réponse finale qu’à l’été 2016, suite à un processus d’évaluation que nous sommes en train de planifier (toute support en ce sens serat d’ailleurs bienvenue !).

Nous espérons que les participantEs seront issuEs de différents milieux : membres d’organisations et d’associations diverses, parties prenantes de mouvements sociaux actifs, et citoyenEs qui veulent être actifs dans la construction des alternatives pour un autre monde. Lors du premier FSM tenu à Porto Alegre en 2001, les huits organisations membres du comité organisateur espéraient recevoir autour de 3000 personnes pour le FSM de 2001. Près de   20 000 ont participé. C’est ça, la magie des Forums. De nombreux «nouveaux participants» étaient des citoyens impliqués dans différents réseaux, conscients des enjeux et des défis de notre temps. Tous étaient clairement animés par un désir de se rassembler pour construire collectivement des propositions transformatrices, en lien avec les mouvements sociaux porteurs de changement. C’est dans cet esprit que nous souhaitons réaliser le FSM 2016 à Montréal. Pour y arriver, ce qui importe, ce sont les efforts que nous déployons de concert, pour faire converger nos réseaux et mettre notre solidarité en action, afin de réaliser notre objectif commun : changer le monde et ne pas reproduire des rapports de pouvoir et des logiques concurrentielles que nous dénonçons par ailleurs.    

Quelques chiffres…

En terme de participation démographique, les chiffres provenant des autres Forums indiquent que 80 % des personnes participantes viennent de la région où se tient l’évènement. Cela démontre bien la difficulté à voyager pour la population mondiale (nous déployons d’ailleurs une campagne d’appui à la mobilité vers le FSM qui sera communiquée sur notre site web www.fsm2016.org). Au Québec, plusieurs personnes ont démontré une conscience critique dans les dernières années en participant à plusieurs manifestations et en s’impliquant socialement. Le support des différentEs acteurs et actrices qui ont organisé et participé à ces évènements est plus que bienvenu et souhaité.

 

Est-ce que le FSM 2016 est enraciné dans les mouvements sociaux ?

Le Collectif FSM 2016, vise à renforcer les liens entre les acteurs et actrices de la société civile locale et internationale (qui est un corps hybride et dynamique). Si nous voulons un changement positif dans ce monde géré par des institutions économiques-politiques amorales, nous devons nous écouter les uns et les autres, passer outre nos différences, partager le pouvoir et agir respectueusement. Il est fondamental de chérir l’intégrité de nos consciences et nourrir l’humilité.

Les 160 organisations (incluant le syndicat représentant le plus de travailleurEs au Québec, mouvements sociaux et des groupes activistes qui nous supportent, dont la liste peut être consultée ici : https://fsm2016.org/sinformer/liste-des-groupes-appuyant-le-fsm-2016/), devraient devenir des milliers. Évidemment, le travail est énorme. C’est motivant que plusieurs dentre eux soient déjà actifs dans plusieurs des huit groupes de travail ouverts du Collectif FSM 2016, ou qu’ils aient créé un comité autonome (jeunes ; santé ; éducation ; environnement ; économies alternatives, sociale et solidaires ; handicap, décolonisation, etc). Si vous voulez vous impliquer dans ces initiatives ou créer un nouveau comité thématique ou régional, veuillez envoyer un courriel à mobilisation@fsm2016.org

Le FSM 2016 au “Nord” ?

Nous sommes conscients que le Forum se tient dans un pays ayant une politique stricte sur l’immigration et que cela constituera un grand défi. Nous travaillons fort pour rendre visible la problématique de la mobilité internationale, et pour suivre une stratégie qui va faciliter l’accessibilité au FSM 2016 pour les personnes dans le monde qui nécessitent un visa. Par exemple, tous les points d’entrée sont informés que le Forum social mondial se déroulera à Montréal l’année prochaine. Aussi, nous mettons sur pied une équipe de support technique pour les demandes de visa.

 

Un nouveau gouvernement au Canada

D’ailleurs, l’issue de la dernière élection fédérale qui s’est conclue par la chute du gouvernement conservateur au pouvoir depuis près de 10 ans, doit être perçue comme une très belle opportunité à saisir. Il est clair que la donne a changé à Ottawa et nous allons faire du plaidoyer auprès du Premier Ministre Trudeau et son gouvernement, maintenant que son gouvernement est formé, sur cette question des visas. Nous sommes persuadés que sa volonté de faire de la politique positive dans la concertation, et de redorer l’image du Canada sur la scène internationale, nous sera utile.  

Le FSM 2016, contribuer au processus de changement positif

Nous travaillons dans l’espoir que notre rêve de faire de ce que ce Forum soit un rassemblement diversifiée, ancré sur des mouvements sociaux, significatif et coloré, qui aura un impact pour ceux et celles qui y participeront.

Les participantEs attenduEs au FSM 2016 vont vivre plus qu’un évènement au mois d’août 2016. Ils et elles grandiront plus fortEs à travers le processus avant, durant et après le Forum, et vont expérimenter un impact positif sur leurs actions et leurs réseaux.

 

Comment tenir un vrai FSM 2016 dans de telles conditions ?

La Marche mondiale des femmes est née au Québec est inspirée des centaines de milliers de personnes à se mobiliser depuis 2000. Des dizaines de milliers étaient mobilisés en 2001 lors du Sommet des Amériques à Québec. Des centaines de milliers ont marché contre la Guerre en Iraq en 2003, et durant le Printemps québécois en 2012. C’est à nous d’insuffler la vitalité de nos réseaux dans le FSM 2016 pour en faire un succès. L’unité fait la force.

Processus de mobilisation à travers les Forums sociaux

Le collectif FSM 2016 a été présent à différents Forums sociaux au Québec et dans le monde, convaincu de l’apport positif de la collaboration entre les Forums. Par exemple, lors du processus du Forum social des peuples, le Collectif était un acteur constant. Nous étions présents à toutes les réunions de la commission expansion Québec du FSP, et avons organisé plus d’une douzaine d’activités et de moments de convergence avant et durant les FSP d’Ottawa (août 2014) et de Toronto (juillet 2015). Nous avons encore actuellement une présence constante auprès du comité de pilotage de cette structure. Grâce au FSP, nous avons renforcé le dialogue avec les personnes et les organisations à l’intérieur des Premières nations du Canada, et reconnaissons l’importance de leur apport au processus du FSM 2016.

Nous souhaitons alimenter le processus de mobilisation et de communication du FSM 2016 en nous appuyant sur l’important travail de convergence réalisé à l’échelle canadienne par le processus du FSP. Dans l’esprit d’articulation et de renforcement des Forums sociaux, il nous apparaît essentiel de s’appuyer sur les instances du FSP pour mobiliser le reste du Canada. C’est dans cette perspective que le processus du FSP constitue un élément fondamental de notre travail ; c’est pour cela que nous participons à son Steering committee et que nous avons accueilli avec grande satisfaction la décision de son AG de Toronto d’établir un fonds de solidarité afin de faciliter la participation des Canadiens, notamment des représentants des Premières Nations de l’Ouest, au FSM 2016 de Montréal.

Qui paiera les fonds que le projet nécessite ?

Un tiers de notre budget proviendra des inscriptions individuelles (dont une pré-inscription à 20$ jusqu’au mois de février 2016). Nous avons été très prudents dans nos prévisions budgétaires en considérant que 25 000 participants acquiteront les frais d’inscription (incluant les pré-inscriptions, les inscriptions régulières et les inscriptions solidaires), pour ne pas alourdir la prise de risque financier du FSM 2016.

Le deuxième tiers proviendra de contributions en nature (par exemple, l’Université du Québec à Montréal ouvrira 100 à 125 salles gratuitement, et la ville de Montréal nous allouera plusieurs installations mobiles et services).

Le dernier tiers proviendra de programmes gouvernementaux, d’organisations (syndicats, ONG, associations diverses et des organisations de la société civile), et d’acteurs de l’économie responsable.

Le document suivant présente le projet FSM 2016. Vous pouvez voir notre budget aux pages 9 et 10 :

https://fsm2016.org/wp-content/uploads/2015/12/Conceptual-Paper-WSF-2016.pdf

 

Quels sont les objectifs politiques du FSM 2016 ?

Il y a différents objectifs politiques dans un FSM, cela dépend du point de vue. C’est la beauté de la chose.

Chaque participant, chaque organisation, chaque mouvement social doit percevoir le FSM comme un outil pour développer ses campagnes, promouvoir ses solutions, élargir ses réseaux et accroître son efficacité politique. Le FSM doit être un incubateur d’initiatives, tout comme un catalyseur d’actions collectives. Partagant la perspective de la Charte de principes du FSM, on peut affirmer que ce n’est pas le FSM qui va changer le monde, mais bien celles et ceux qui y participent ! Le FSM 2016 est un espace à investir par tous celles et ceux qui souhaitent élargir leur possibilités d’action. Tel est, selon nous, une des options politiques de la méthode FSM : renforcer la capacité d’action de la société civile, dans toute sa diversité, face au pouvoir des marchés et des gouvernements, dans l’imposition de leur modèle unique. Cela implique des efforts multiples pour l’éducation, la santé, le travail décent, la paix et une action immédiate pour l’environnement, entre bien d’autres.

Le FSM représente un paradigme spécifique dans la mobilisation sociale, qui est proche de ce que les “Occupy” et les “Indignados” avançaient dans les années récentes. Dans un monde où la pensée néolibéraliste pousse tout le monde dans une quête d’efficacité, le collectif FSM recherche activement l’horizontalité, ce qui prend du temps. La nécessité d’ouvrir une plateforme pour la reconnaissance et la convergence, avec une importance accordée à l‘espace public, peut également être vu comme un objectif politique.

Ce qui est important n’est pas le FSM en soi, mais l’apprentissage, le réseautage, la créativité et le changement encouragés à travers le monde. Le processus est aussi important que l’évènement, voir même plus.   

================ O ================

Le Collectif grandit, comprenant plusieurs dizaines de personnes volontaires actives, et plusieurs rencontres organisationnelles à chaque semaine. Organiser un évènement de cette ampleur n’est définitivement pas chose facile. Cependant, l’énergie de ceux qui mettent leur temps dans l’organisation de l’évènement est définitivement motivant. Le Collectif est à la recherche active de façons d’accueillir les personnes provenant de différentes perspectives. Nous avons une opportunité incroyable de se rapprocher, au-delà du FSM 2016. Voilà pourquoi il est nécessaire que vous continuiez à nous envoyer des critiques constructives et que vous aidiez concrètement à atteindre vos attentes. Le Collectif serait heureux de rencontrer avant la fin de l’année Ben Porter et toute autre personne apportant des critiques constructives, au courant des prochaines semaines pour partager des idées et des pistes d’action.

Un Autre monde est nécessaire, ensemble il devient possible !

Collectif FSM 2016

Une réflexion sur « Quelques réponses sur le Forum social mondial 2016 »

  1. nous souhaitons recevoir notre invitation pour pouvoir participer dans le forum au Montreal pour montrer au monde entier que le changement est possible.Grace a ce forum nous pourrons developper diffèrentes activitées crées par diffèrentes personnes venues aux multiples coins du monde.Le changement est possible est nous y croyons fermement

Laisser un commentaire