Assemblée2017-06-09_groupe_proche

(Français) Compte rendu de l’assemblée de fondation du Collectif pour une transition sociale mondiale

30 July 2017

Sorry, this entry is only available in French.

Vous trouverez ci-dessous les résultats des discussions qui ont eu lieu lors du lancement Collectif pour une transition sociale mondiale le vendredi 9 juin 2017. Chacune des stratégies (communication, participation, organisation, facilitation, éducation, mobilisation) a été discutée aux différentes tables thématiques et les éléments qui sont ressortis de ces discussions ont été transcrits par les différents groupes de discussion.

  1. Communication : Construction d’une interface web et déploiement d’une stratégie de communication à grande échelle, axée principalement sur les technologies de l’information et des communications et les réseaux sociaux, pour contribuer à la visibilité desinitiatives pour la transition.

    D’abord définir les besoins pour identifier les buts. L’un des besoins identifiés lors des discussions serait qu’il manque de plateforme pour mettre en relation diverses luttes. Il faut que cette base de données soit attrayante et interactive. Les projets présents dans la base de données pourraient nourrir les projets débutants.

    • Être une torche qui illumine : inspirer
    • Carte interactive : création d’un répertoire d’initiatives et de projets
    • Avoir une visibilité
    • Être en lien avec le thème de l’éducation
    • Prioriser la clarté
    • Ne pas répéter ce qui a déjà été fait
    • Établir des critères pour identifier les participant-e-s au site web, l’un de ceux-ci pourraient être que ces projets donnent une possibilité concrète d’engagement.
    • Encourager la participation dans des mobilisations
    • Rejoindre les citoyens et citoyennes qui ne sont pas déjà mobilisé en ne se parlant pas seulement entre nous.
    • Exemple de projets : Monnaie pour Montréal qui offre une plateforme interactive qui incite à la collaboration.
    • Élaborer des outils collaboratifs
  2. Participation : Promotion de la participation à des événements internationaux, et notamment à travers la mise sur pied de délégations, mais aussi par la stimulation de mobilisations locales (en présentiel ou en extension) en résonance avec ces événements internationaux.

    L’un des constats de la discussion fut qu’il faut lier les 6 thèmes-stratégies pour créer une synergie. Le thème de la mobilisation précède la participation qui elle-même amène à l’organisation. La dynamique de la participation chez la personne cumule chez elle les expériences. Par ailleurs, il a été spécifié que la première forme de participation à valoriser est celle locale pour créer un processus vivant. Le deuxième pas serait de participer à l’international. Une troisième forme serait de créer une participation digitale, à distance de chez eux et à l’international.

    Quelques facteurs favorisant la participation :

    • Susciter l’intérêt
    • Assurer une participation large et en personne, rendre accessible le processus
    • Donner des responsabilités
    • Inviter les gens, les informer
    • Pour une participation continue, donner un sens au projet et trouver des opportunités.
    • Donner du rythme à la participation (utiliser des dates thématiques pour favoriser la création d’un cycle d’engagement)
    • Utiliser des informations vulgarisées

    Quelques types de participation

    • Désobéissance civile : occupation, blocage
    • Se raccrocher à un lieu, un endroit identifié

    Quelques éléments pour stimuler la participation

    • Amener des propositions
    • Toucher leurs besoins
    • Se reconnaître dans les espaces dans lesquels le collectif évolue
    • Se reconnaître dans les événements dans lesquels le collectif évolue
    • Répondre aux interrogations

    Pour avoir des délégations qui sont représentatives :

    • Il faut avoir des membres de partout dans le monde, une ouverture
    • Avoir une équipe diversifiée dans ses points de vue
    • La délégation représente diverses communautés
    • La délégation fait entendre des voix, fait découvrir des enjeux

    Outils potentiels à développer ou à utiliser :

    • L’application sur cellulaire Ma démocratie, outil de mise en commun, don de temps au lieu d’argent
    • Cartographie des événements locaux
    • Créer une « mode » de participation
    • Utiliser des termes militants

  3. Organisation : Déploiement de l’expertise événementielle en appui à l’organisation de forums sociaux ou autres événements internationaux et locaux à Montréal ou ailleurs.

    Pourquoi ?

    • Éviter les surprises
    • Prévoir les différents jalons d’organisation
    • Communiquer pour ne pas répéter les mêmes erreurs
    • Faire des ponts
    • Définir les stratégies de façon collaborative
    • Identifier les étapes d’organisation
    • Aider à la conception d’échéanciers
    • Appuyer, accompagner de nouveaux projets

    Actions à concrétiser :

    1. Rédaction d’un guide d’organisation
    2. Inventaire des forces et faiblesses des projets en cours
    3. Créer des liens

    Outil à élaborer :

    • Manuel de procédures
    • Guide d’organisation

    Forme de gestion interne :

    • Questionnement à propos du consensus et de ses méthodes

    Projets inspirants :

    • Civicus, plateforme d’échanges
    • Kumbit, plateforme d’hébergement web : consensus, comité autogéré

    Projets potentiels à accompagner :

    • La logistique du Forum Social Tchad en aout 2018
    • Forum Social de Bahia en mars 2018
    • Création d’un prochain Forum Social Québécois
  4. Facilitation : Développement de méthodes et de techniques permettant le travail collaboratif, intergénérationnel et interculturel, promouvant l’essor d’une culture de participation active au sein de la société civile.

    Commentaires généraux

    • Importance d’avoir des personnes compétentes pour tisser des liens et harmoniser
    • Définir des valeurs en lien avec la facilitation
    • Inclure la dynamique d’extension internationale
    • Favoriser des moyens de lubrifiant social
    • Élaborer des outils pour mieux s’organiser et faire participer les personnes
    • Définir les modalités de ce concept flou qu’est la facilitation
    • Fournir des ressources documentaires en lien avec la thématique
    • Connaître les personnes et organismes ressources
    • Encourager la communication entre ceux qui ne se connaissent pas

    Formes de facilitation

    • Assemblée participative à encourager

    Projets potentiels

    • Faire un guide pratique de la facilitation

    Alliés potentiels pour approfondir cette thématique :

    • Institut du Nouveau Monde (INM)
    • Office de Consultation Publique de Montréal (OCPM)
    • EQUITAS (éducation sur les droits de l’homme)
    • IMCE
    • 3 GH (Génération Unie)
  5. Éducation : Information et formation du public sur les enjeux actuels de la transition vers un monde juste, solidaire et durable.

    Principes :

    • Éduquer à des valeurs humaines et écologiques
    • Accessible aux adultes ayant besoin de sortir de l’isolement
    • Éducation qui donne de l’espoir
    • Briser l’incapacité à changer leur destin pour le mieux
    • Renverser le recul des acquis en terme d’accès et de qualité de l’éducation
    • Éducation qui empower les nouvelles générations
    • Faire appel à l’imagination pour apporter des solutions possibles
    • Promouvoir la proximité avec la nature
    • Création de mentorat pour soutenir l’organisation de projets liées à l’éducation citoyenne
    • Penser globalement, agir localement
    • Respecter le rythme de chacun
    • Offrir des alternatives aux citoyens qui rendent le changement accessible

    Projets concrets :

    • Faire des formations sur la citoyenneté engagée
    • Recueillir des expertises pour soutenir le développement des équipes de projet
    • Créer une plateforme de proposition de partage de connaissances (ex : mentorship board)
    • Vulgarisation de la connaissance dans l’organisation des FSM
  6. Mobilisation : Élargissement des réseaux en vue du renforcement mutuel entre les multiples groupes de la société civile qui oeuvrent à différentes échelles d’action et sur diverses thématiques.

    • Mobilisation par thématique
    • Amener du changement au noyau du collectif qui s’active depuis août 2016
    • Déterminer la finalité ultime : pourquoi on organise ce collectif ?
    • Établir un mode de décision clair
    • Identifier et décrire les personnes ciblées par notre mobilisation
    • Établir une stratégie promotionnelle
    • Améliorer la connaissance de la société civile et de ses objectifs

    Alliés potentiels

    • Alliance Algosphère

Et que fait-on maintenant ?

Suite à ces échanges riches et inspirants, les prochains mois de cet été et du début de l’automne seront l’occasion pour le nouveau collectif de réfléchir à ces questions, d’approfondir les sujets de la transition et de réfléchir aux différents chantiers que nous aurons à mettre en oeuvre en tant que collectif. Les défis sont nombreux ! Nous aurons à élaborer les principes selon lesquels l’organisation fonctionnera au niveau de sa gestion quotidienne, de sa prise de décision, etc. Nous avons donc du pain sur la planche !

Tous et toutes sont absolument invité-e-s à venir participer aux différentes réunions que nous tiendrons dans les prochains mois de façon régulière.

Si vous souhaitez vous informer à propos des prochaines rencontres ou bien avez toute autre question, n’hésitez pas à contacter accueil@fsm2016.org

Solidairement,

Le Collectif pour la Transition Sociale Mondiale

Share This