Atelier de réflexion sur « Economie Sociale et Solidaire pour une autre Haiti au regard d’un autre monde »

Discussion workshop
Feb 27 2016 - Aug 10 2016  9:00 - 12:00

Activité étendue par la CRUGN dans le FSM2016

Lieu : PENDHA Bibliothèque numérique de l’UPNCH, Cap-Haitien, Balan Habitation Beaudin en Face village SOS Une  première activité etendue  FSM 2016 en haiti : http://openfsm.net/projects/haiti-fsm/activite-fsm2016-economie-sociale-et-solidaire-pour-une-autre-haiti-au-regard-dun-autre-monde-27fevrier

Venez  dans la salle skype de l’atelier en suivant le lien ici https://join.skype.com/dI0E5jUfkFeO   Une première activité étendue dans le cadre du ww.fsm2016.org  de Montreal en Haiti est réalisée en Haiti ! La CRUGN tient à remercier le Rectorat et l’Administration de l’UPNCH de l’avoir accordé l’accès à la salle PENDHA dans le cadre de l’activité étendue du Forum Social Mondial 2016 à Montreal.    Dans cette activité étendue, la CRUGN a reçu 14 participants dans la salle PENDHA de l’Université Publique du Nord au Cap-Haitien (UPNCH) et 17 participants haitiens et étrangers en ligne à travers une salle skype. Les participants en ligne venaient de la Guiné, Mauritanie, Tunisie, Bangkok, Montreal Canada et Haiti/port-au-prince. Les diffiocultés techniques étaient énormes, mais l’expérience est fructueuse et enrichissante pour la prochaine fois.   C’était un grand moment pour la CRUGN et chaque participant du fsm2016 qui sont dans le Nord d’Haiti de pouvoir se rencontrer. Car au départ, nous étions des amis virtuels discutant sur la nécéssité d’un autre monde, maintenant nous sommes plus que jamais engagés dans cette démarche.   La CRUGN encourage d’autres organisations de la société civile à faire cette expérience dans le cadre du fsm2016 au profit de leurs communautés respectives. par : Alix SALOMON, président fondateur  la CRUGN
Sujet : Economie Sociale et Solidaire pour une autre Haiti au regard d’un autre monde »

Une autre Haiti au regard d’un autre monde.
Haiti est un pays à forte pourcentage de jeunes, soit plus de 64 %, ce qui pourrait être considérer comme un atout. Cependant, la situation sociale et économique des jeunes est catastrophique. Pas d’intégration sociale, pas d’emploi pour les jeunes. Cette situation se voit agraver après le seisme du 12 janvier 2010. A date, aucun effort n’est fait ni du coté de l’Etat qui devrait garantir aux citoyens leurs droits fondamentaux, ni du coté du secteur privé qui possède plus de 80 % des richesses du pays pour améliorer cette situation.

Le plus grave dans tout cela, c’est que les décisons politiques et les démarches commerciales du secteur privé des affaires prévalent de manière néfaste sur les obligations de l’Etat à garantir la satisfaction des besoins de base aux citoyens haitiens. Ces dernières causent la pauvrété massive des plus vunérables de la population et l’émigration illégale massive notamment des jeunes pour survivre. Comme consequence immédiate, l’instabilité politique et l’augmentation de l’insécurité dans toute son intégralité en Haiti.

Or, le monde dans son ensemble est en pleine mutation tant sociale qu’économique pendant qu’en Haiti, la garantie des besoins sociaux de base ou des droits fondamentaux inerhérents à la personne humaine reste une utopie pour les citoyens haitiens, les jeunes en particulier. Car l’Etat haitien est incapable d’agir ni en Etat Providence en faveur des citoyens ni en Etat régulateur à cause de la main mise des modes transactionnelles du secteur des affaires ayant le monopole de la richesse du pays.

Faut-il bien qu’il y ait un moyen permettant aux citoyens d’acceder à leur propre besoins sociaux de base afin de contribuer dans la construction d’une autre Haiti et d’un autre Monde nécéssaire. Mais comment faire pour qu’il advienne ? Selon notre reflexion, l’action dans l’alternative Economie Sociale et Solidaire peut-être un des moyens pouvant permettre la construction participative d’une autre Haiti au regard d’un autre monde.
En mode société civile, trois paramètres peuvent considérer. Vision : Les jeunes doivent se mettre ensemble afin de trouver, eux-memes, une solution aux problèmes fondamentaux de base dont ils font face et que ni l’État ni le secteur privé des affaires n’ont pas encore de reponses. Ça doit-être une vision très claire et très objetive.

Contribution : Les idées visionnaires doivent être au bénéfice du bien commun. Chaqu’un doit apporter sa contribution. La contribution de tous peut-être attirer le regard des decideurs politiques sur l’importance et la nécéssité d’une autre Haiti au regard d’un autre monde. L’implication attise la responsabilité !

Action : Nos idées doivent mise en marche de manière constante et concertée. Agir pour transformer notre communaté doit-etre le stimulant de nos visions et de nos contributions. C’est le moment d’agir car c’est maintenant qu’on a la motivation !

Economie Sociale et Solidaire (d’après les nombreuses interventions des participants)

L’idéé derrière c’est de dynamiser l’économie locale et contribuer à la création de richesse dans le domaine d’Economie Sociale et Solidaire.
Il y a un économiste Canadien qui disait que : « l’Economie Sociale et Solidaire ne concerne pas uniquement le development du capital économique et financier Mais aussi le développement du capital humain social culturel et symbolique.» En ce sens, le renforcement de capacités des intervenants dans le domainse en question est une priorité.

Elle permet aux ONG de la société civile de mieux travailler et de mieux inclure les gens à la recherche de transformations sociales.

Très souvent, le faible moyen que possède un jeune pourrait lui empêcher de mettre en œuvre ces idées de création innovante. Mais s’il arrive à réunir plus de jeunes possibles autour de cette idée, il devient plus fort et plus efficace pour agir. Du coup les exclus peuvent intégrer le champ de l’économie et travailler pour l’avancement de la communauté.

Les ressources locales doivent être un pilier pouvant permettre la création de richesse. Le potentiel humain de la société exercant l’Economie Sociale et Solidaire comme atout doit-être mis en évidence. La garantie des droits de l’Homme (Droit à l’éducation, Santé, Nourriture, logement descent, emploi et à la participation civique etc…) devraient-être la priorité de l’Etat. A defaut, les citoyens doivent apporter leurs contributions. L’aternative d’Economie sociale et Solidaire est un atout à exploiter pour une autre Haiti au regard d’un autre monde. Tous les citoyens auront la chance de vivre comme être humain et de voir une autre Haiti sur le plan social et économique.

Que peut-on faire pour démarrer de manière concrète ?
Il faut une implication communautaire qui affaiblit la tendance à l’attente des organismes gouvernementaux. Car, un Etat fort, de par ces possibilités économiques, ne favorise pas toujours le bien être économique de sa population. Mais rien ne peut retenir la communauté quand elle est consciente et qu’elle veut changer son état.

S’identifier comme acteur dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire, se mettre en reseau, rejoindre d’autre reseaux plus larges sont des actes de démarrages à poser. Favoriser l’implication de la communauté dans le processus qui amène à l’amélioration de son état doit être une solution qu’apporte l’Economie Sociale et Solidaire à notre communauté.

Agir avec visions contributions peut être un moyen objectif d’aboutir à une autre Haiti au regard d’un autre monde !

Speakers
Alix Salomon, Président fondateur de la CRUGN
François Goumou, Ami sur fsm2016
Thamara Michel, Amie sur fsm2016
Discussion workshop
Feb 27 2016 - Aug 10 2016  9:00 - 12:00
Université Publique du Nord au Cap-Haitien UPNCH
cité Madeline
Capp-Haitien, Nord, Nord, Haiti
Languages
French
Target audiences
Youth (18-35 years old)
Activities extended on the Internet
yes
Last Modified
27 July 2016
Atelier de réflexion sur « Economie Sociale et Solidaire pour une autre Haiti au regard d’un autre monde »
Group Admins
Alix SALOMON
Organization(s) that co-animated activity
Coalition Régionale des Universitaires du Grand Nord (CRUGN)
Programming theme
Economic, Social and Solidarity Alternatives facing the Capitalist Crisis
Objectives
To inform / To make aware of
Loading Map....